Association Ecologie et Démocratie Bienvenue sur le site de l'Association Ecologie et Démocratie, alias Le Vert Tronchois
ACCUEIL | ASSOCIATION | DÉCHETS | URBANISME | DÉPLACEMENTS | ENVIRONNEMENT | LIENS 23/10/2017 - 04:16
Mise à jour : 16 mars 2007
Nouvelle orientation pour le tri des déchets
Retrouvez l'article sur le site web de Présences
Envoyer à un ami Imprimer

 

La Dauphinoise de Tri est l'un des tous premiers centres de France par sa capacité de traitement des déchets. Mais la qualité du tri doit être améliorée. La reprise de la collecte des déchets par la Métro, à partir du 1er janvier, devrait jouer en ce sens.

Filiale d'Onyx, La Dauphinoise de Tri (79 salariés) exploite depuis 1989 le centre de tri de La Tronche, pour le compte de la Métro. Elle traite les déchets produits par les habitants des 27 communes de la Métro (400 000 personnes), ainsi que ceux de quelques communes alentour, soit au total plus de 500 000 habitants. Cela représente 135 000 tonnes de déchets par an. La collecte sélective a été instaurée, en 1996, dans l'agglomération grenobloise, désignée comme site pilote au niveau national. Chaque habitant effectue un tri domestique préalable en jetant dans la poubelle verte les déchets recyclables. “Au fil du temps, la collecte sélective est devenue de médiocre qualité, annonce Géraldine Aurora, responsable qualité du centre. Nous arrivons à un taux de déchets indésirables dans la poubelle verte de plus de 50 %. Les raisons ? Le manque d'information et de civisme de la population.” Il faut savoir que 35 à 40 % des déchets issus des poubelles “je trie” peuvent être valorisés au sein de filières adaptées (acier, papier…). Tous les autres déchets finissent dans l'usine d'incinération exploitée par la Compagnie de chauffage ou bien, pour les déchets fermentescibles, dans le centre de compostage. “La baisse de la qualité du tri en amont empêche tout rattrapage par la suite, reprend Géraldine Aurora, car pour des raisons d'hygiène, nous ne pouvons récupérer les déchets recyclables jetés dans la poubelle grise. Quant aux matériaux qui n'ont rien à faire dans la poubelle du tri, ils perturbent le fonctionnement des machines et rendent difficiles les conditions de travail des employés du tri manuel.” La Dauphinoise de Tri estime “qu'un taux de 25 % d'indésirables dans la poubelle verte serait déjà plus qu'honorable”.

 

Si le traitement, à la charge des mairies, a été confié depuis longtemps à la Métro, la collecte continuait d'être assurée par les communes. A partir du 1er janvier prochain, la Métro va prendre en main cette étape. “Nous profiterons de ce regroupement pour harmoniser la collecte et améliorer le recyclage, explique la Métro. Un tri de qualité devrait s'établir à 30 % de déchets indésirables dans la poubelle verte.” La Métro annonce un budget d'investissement pour la collecte de 5,5 M€, correspondant au remplacement des bacs, aux travaux divers, à l'outillage, le budget de fonctionnement s'élevant à 16 M€. L'amélioration de la qualité du tri passe aussi par une meilleure communication et sensibilisation de la population dès le plus jeune âge. Depuis la rentrée 2004, les messagers du tri poursuivent leur mission en animant des ateliers en milieu scolaire. Après la reprise de la collecte, un autre grand projet attend la communauté d'agglomération : la mise aux normes du traitement des fumées de l’usine d’incinération (budget : 16,5 M€). La Métro a déjà annoncé vouloir “aller plus loin que les seuils de rejet autorisés par la directive européenne”.

Fabienne Combier


 © Association Ecologie et Démocratie - Mentions légales Association Ecologie et Démocratie, alias Le Vert Tronchois Réalisation et maintenance : Fortissimots