Association Ecologie et Démocratie Bienvenue sur le site de l'Association Ecologie et Démocratie, alias Le Vert Tronchois
ACCUEIL | ASSOCIATION | DÉCHETS | URBANISME | DÉPLACEMENTS | ENVIRONNEMENT | LIENS 14/12/2017 - 16:00
Mise à jour : 16 mars 2007
Rocade Nord et Plan de Déplacement Urbain
Envoyer à un ami Imprimer

 

Le projet de P.D.U., Plan de Déplacement Urbain, soumis à enquête publique auprès de la population de l'agglomération grenobloise, énonce des principes et des objectifs intéressants comme diminuer le trafic automobile et ses nuisances et, pour cela, développer les transports collectifs dans et hors de l'agglomération et favoriser l'usage du vélo pour les déplacements de proximité.
Mais un plan ne se juge pas seulement aux principes et objectifs annoncés, il doit aussi être jugé au vu des mesures concrètes qu'il préconise. Or, le projet de Rocade Nord qui apparaît à la fin de ce P.D.U. est en contradiction flagrante avec ses objectifs.

Un projet inutile

Toutes les expériences similaires de grandes infrastructures routières dans les agglomérations urbaines montrent qu'une nouvelle voie autoroutière incite à des circulations automobiles supplémentaires. Les services de la D.D.E. ont d'ailleurs annoncé que cette rocade serait rapidement saturée. Faudra-t-il alors en réaliser une autre au-dessous ou plus loin du centre et encore plus onéreuse ?
D'autant que les services du Conseil général de l'Isère, instigateur du projet, annoncent officiellement au cours de réunions d'information publiques, que le trafic de transit entre l'amont et l'aval de Grenoble ne représente que 4 % du trafic observé et que les camions resteront sur la rocade Sud. Ce projet ne diminuera donc pas les embouteillages quotidiens aux entrées de Grenoble.

Un projet nocif

Depuis les améliorations apportées aux combustions industrielles et aux chauffages domestiques, la circulation automobile est devenue la première source de pollution dans le site de vallées et de cuvette de l'agglomération de Grenoble. Or, il est reconnu que cette voie autoroutière supplémentaire augmentera les circulations automobiles et donc les pollutions qui en résultent, en contradiction avec la loi sur l'air.
Pire en ce qui concerne l'hôpital, le quartier de la Grande Tronche et le quartier de l'Ile Verte à Grenoble. Par mesure de sécurité et pour éviter les risques d'accumulation des gaz d'échappement dans les tunnels, on dilue à l'aide de ventilateurs puissants l'air à l'intérieur des tunnels, ce qui rend impossible de le filtrer. La sortie du tunnel de cet air pollué, côté La Tronche, se fera dans une zone urbaine dense. Rappelons, enfin, que le C.H.U sera ceinturé au Sud par un réseau autoroutier qui le contournera étroitement, d'où des nuisances sonores et des pollutions importantes au pied même du principal Centre hospitalier de Grenoble et du nouveau et important Centre de la mère et de l'enfant en aval du C.H.U..

Un gaspillage financier

A l'expérience, tous les grands projets routiers voient leur coût augmenter considérablement entre le moment où la décision de réalisation est prise et la fin des travaux. Le montant des travaux se situera entre les 600 millions d'euros annoncés et un milliard d'euros. L'apport d'un péage ne pourra être que partiel.
En conséquence, ce projet absorberait des fonds importants que les collectivités locales, Conseil général et Metro, ne pourront consacrer au développement des transports en commun ferrés, trains et tram de banlieue qui seuls permettraient de diminuer les bouchons de circulation aux entrées de Grenoble aux heures de pointe et qui seuls permettraient de faciliter l'accès de tous à l'agglomération grenobloise.

Pour toutes ces raisons l'Association Ecologie et Démocratie à La Tronche demande que ce projet de P.D.U. soit modifié, de façon à atteindre effectivement les objectifs énoncés en tête du projet, en supprimant ce projet de rocade Nord inutile, nocif et ruineux et en décidant de consacrer tous les fonds publics disponibles au développement des trams de banlieue, des réseaux de trolleybus et de bus en site propre, et au maillage de toutes les banlieues en pistes cyclables.

Pour l'Association, le Président,
François LALANDE

 


 © Association Ecologie et Démocratie - Mentions légales Association Ecologie et Démocratie, alias Le Vert Tronchois Réalisation et maintenance : Fortissimots